À la recherche de nouveaux lacs pour pagayer et prendre du bon temps cet été ? Ça tombe bien, parce que, dans notre magnifique province, nous avons la chance d’avoir une abondance de plans d’eau. Plus de 500 000 ! Pourtant, on quand on cherche, on retrouve toujours les mêmes 10 destinations.

On a donc décidé de sortir des sentiers battus ! On te présente des lacs dont on parle moins, mais qui sont tout aussi exceptionnels et où tu auras certainement envie d’aller! Amène ton SUP ou ton kayak, quelques amis, une glacière et profites d’une vraie belle journée près de l’eau!

Le lac du Poisson-Blanc

Le magnifique lac du Poisson-Blanc, c’est un immense plan d’eau parsemé de petites îles ! Ces dernières ont été aménagées afin que tu puisses prendre une pause pour profiter du paysage, du soleil et de l’air frais ! C’est seulement en pagayant que tu peux accéder à ces îles. Mais l’effort en vaudra la peine! Une fois rendu, tu pourras manger une bouchée et prendre le temps de sentir la chaleur du soleil sur ta peau.  

Le parc régional du Poisson-Blanc permet même de , seulement joignable par l’eau, pour y passer la nuit dans la totale tranquillité ! Les îles sont présentement déjà toutes réservées, mais tu peux surveiller le site de réservation au cas où il y aurait une annulation.

Ce petit paradis est situé dans la municipalité de Notre-Dame-du-Laus, dans le parc régional du Poisson-Blanc. Pour en profiter, tu devras faire 3 h de route si tu pars de Montréal ou 6 h si tu viens de Québec.

Pagayer sur les eaux limpides du Lac 31 milles

 

Corporation du Lac 31 milles

 

Entre les régions de l’Outaouais et des Laurentides, à 6 h de Québec et 3 h 45 de Montréal, se trouve le lac 31 milles ! 

Amène ta planche à pagaie ou ton kayak pour admirer tranquillement les eaux cristallines du lac. Dans certaines zones, il est possible de voir jusqu’à 20 mètres de profondeur tellement l’eau est claire !

Amateurs de pêche ? Apporte ta canne ! Les eaux du lac regorgent de poissons !

L’endroit est géré par la Corporation du parc régional du Lac 31 milles. Il s’agit encore une fois d’un très grand plan d’eau parsemé de petites îles où il est possible de camper.

Le Réservoir Kiamika

Tourisme Laurentides - parc régional Kiamika

Au Réservoir Kiamika, tu auras l’occasion de pagayer sur des eaux calmes, d’explorer une dizaine de lacs et de prendre du soleil. L’équipe responsable de l’endroit a travaillé fort pour préserver l’aspect naturel et sauvage. Tu pourras y admirer une forêt centenaire et de superbes plages de sable blond pendant que tu profites de ta journée sur l’eau.

Prévois 4 h 45 de route à partir de Québec ou 2 h 30 de Montréal.

Explore le labyrinthe du lac Kipawa

On s’éloigne davantage des milieux urbains en se rendant au lac Kipawa en Abitibi-Témiscamingue. Compte 9 h 30 de route à partir de Québec et 7 h à partir de Montréal pour mériter de profiter de ce véritable paradis terrestre.

La route en vaut la peine, parce que le lac Kipawa, ces îles et canaux sont tout simplement majestueux !

Tu pourras t’aventurer dans cet immense labyrinthe de 300 km2. L’eau y est si profonde qu’on se perd un peu dans sa noirceur quand on y plonge le regard et on a l’impression d’être tout petit lorsqu’on approche des énormes falaises.

En gros, on sent qu’on est réellement dans la nature.

Ces petits lacs facilement accessibles pour une journée parfaite sur l’eau

 

 

En rafale, on te présente quelques petits lacs plus près des centres urbains qui te permettront de passer une belle journée sur l’eau sans faire trop de route !

  • À Montréal, tu peux accéder à l’eau du Lac des Deux Montagnes à partir du Parc-nature de l’Anse-à-l’Orme.
  • Un peu plus loin, à Beauharnois, découvre les paisibles îles de la paix dans le lac Saint-Louis ! L’eau transparente invite à la baignade.
  • Dans les Cantons-de-l’Est, le parc national de Frontenac vaut le détour. Tu peux accéder à l’eau par la baie aux Rats-Musqués ou la baie Sauvage.
  • Tout près de Québec, il est possible de pagayer sur plusieurs lacs comme le Lac-Saint-Joseph.

Tu peux également trouver de nouvelles destinations (et bonnes raisons) de sortir ton SUP ou ton kayak en visitant le site de la SÉPAQ.