Le Québec est un immense terrain de jeu pour les adeptes de la nature. Les possibilités d'activités sont infinies, hiver comme été. Pour ceux et celles qui aiment le camping sauvage et désirent y ajouter du piquant, le canot-camping vous attend! Pour nous, quand on parle de canot-camping, le premier endroit qui nous vient en tête est le seul et unique Parc Régional du Poisson-Blanc. Pour les gens qui ne sont pas familiers, le Parc Régional du Poisson-Blanc offre une expérience d’évasion unique sur le réservoir du même nom. On y retrouve ses nombreuses îles disponibles avec sites de canot-camping rustiques et intimes, accessibles en embarcation seulement. Et oui, une île à nous où nous avons le privilège de n’avoir aucun voisin à proximité!

Le parc offre une collection d’embarcations en location pour le séjour. La liste comprend : Canot à 2 bancs, 3 bancs, 4 bancs, kayak et même surf à pagaie (paddle board). Pour les réservations d’îles, les tarifs se calculent par tente (1, 2, 3 ou 4 tentes +) et non par personne. C’est-à-dire, chaque catégorie représente la capacité d’accueil des sites de camping en nombre de tentes. La réservation comprend aussi la livraison d’un sac de bois de feu de camp pour chacune des nuits de votre séjour. De plus, à tous les jours, l’équipe du parc se déplace sur le réservoir du Poisson Blanc pour livrer des sacs de glace, des bouteilles d’eau potable, des sacs de bois de feu de camp et des bonbonnes de propane aux campeurs qui souhaitent être approvisionnés.                      

C'est ainsi que l'aventure a commencé, nous étions décidément en route pour le Parc Régional du Poisson-Blanc. Le parc est situé dans la municipalité de Notre-Dame-du-Laus dans la région administrative des Laurentides (un peu moins de 3 heures de route depuis Montréal). À notre arrivée, nous avons pris possession de notre canot. Prendre note que le canot ainsi que le site pour le séjour avaient été réservés plusieurs mois à l’avance. Après avoir paqueté le canot avec notre équipement, nous étions finalement prêts à partir en route vers notre île. Oui, oui… NOTRE ÎLE pour le séjour!

Le réservoir est plutôt vaste, sur les rives on admire la forêt et les rares emplacements de camping. Nous sommes arrivés à destination après 1h45 minutes de canot afin d’atteindre notre petit havre de paix - L’île Pointe aux Bleuets. Dès notre arrivée, nous apercevons un remarquable site situé sur un plateau rocheux. La table à pique-nique et le site de tente sont sous couvert forestier avec vue sur le lac. Nous avons choisi l’île Pointe aux Bleuets car nous recherchions un endroit à fin d’être complètement seul où il y avait seulement 1 site de tente disponible pour l’île. De plus, l’île Pointe aux Bleuets se situe à 5.4 km de distance de l’accueil signifiant environ 1h45 minutes de canot (selon le site web du parc). Avec un peu de motivation, ceci était totalement réalisable!

Avec du recul, nous pouvons dire que nous avons fait le bon choix concernant l’île que nous avons choisi pour notre séjour. Au départ, nous avons hésité entre canot ou surf à pagaie pour l’aventure. Par contre, notre île en question aurait été plutôt loin pour faire la route avec autre qu’un canot. Pour les gens qui aimeraient faire l’aventure en surf à pagaie, nous suggérons de réserver une île plus près de l’accueil comme par exemple l'île des Pères. Ce site de camping est situé sur la pointe sud de l’île à environ 2 km du Bastion (l’accueil du parc).

Ceci dit, voici quelques petits conseils :

  • Réservez tôt! Il faut aussi penser à réserver l’équipement.
  • Si vous pensez être chargé, ne prenez pas de kayak, les espaces de rangement sont beaucoup plus petits que les canots.
  • Renseignez-vous sur la distance entre l’accueil et votre île.

Alors, ça vous dit d’essayer le canoë-camping cet été? C'est essentiellement une expérience complètement hors de ce monde! N’oubliez pas votre appareil photo, les couchers de soleil sont tout simplement magiques.